Retour à la catégorie

La Foire internationale de Bordeaux est toujours l’occasion pour le monde de l’agriculture de la région Nouvelle-Aquitaine de faire sa promotion et aussi se faire entendre.  Chose faîte et bien faîte il y a quelques jours, sur fond de PAC remise au coeur des négociations de l’Europe.

Dominique Graciet, président de la Chambre d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine et Bruno Millet, directeur ont tiré un bilan positif de cette édition 2018 du salon de l’agriculture à Bordeaux : autour des pôle de démonstrations et de concours de bestiaux, équidés et monstres de tracteurs, agrémentés d’innovations telles que la simulation de conduite de ces derniers monstres mécaniques grâce aux lunettes 3D, les espaces autour de la découverte et la dégustation de vins et la démonstration d’innovations ont reçu un très vif succès.

Nombreuses animations avec toujours autant de succès

L'espace de dégustation des vins de Nouvelle-Aquitaine, au salon de l'agriculture, animé par les étudiants de Bordeaux Sciences Agro - Photo Stéphan Foltier pour GOTA
L’espace de dégustation des vins de Nouvelle-Aquitaine, au salon de l’agriculture, animé par les étudiants de Bordeaux Sciences Agro – Photo Stéphan Foltier pour GOTA

A travers cette dernière animation, ce sont quelques 80 étudiants de Bordeaux Sciences Agro qui se sont occupés e l’animation, contribuant à leur formation. Le pôle lait a été agrandi, le salon des producteurs de Pays (venus d’un peu partout de Nouvelle-Aquitaine) organisé comme une grande place de marché était particulièrement convivial et les démonstrations culinaires ont eu leur grandes parts de succès, à l’image de l’agneau cuit 40 heures à basse température par le succulent Chef Christophe Girardot, en partenariat avec La Part de Boeuf à Niort et le Groupement des Eleveurs Girondins, entre autre. Des animations qui ont également ravi le millier d’enfants visiteurs de ce salon.

La jeunesse à l’honneur

L’organisation consulaire de l’agriculture dans notre Région avait même misé la carte de la jeunesse : outre les étudiants animateurs de quelques jours de la dégustation de vins, l’espace de restauration  » La Table de Nouvelle-Aquitaine «  valorisait les productions des lycées. L’occasion aussi pour

rencontrer les filières et leurs producteurs, dont celles des Fruits et légumes (Interfel), de l’agneau, de la volaille… Pour parler également de leurs devenirs, mais aussi montrer leur volonté et leur

Salon de l'agriculture 2018 : les principaux organisateurs, avec à gauche Dominique Graciet, président de la Chambre régionale d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, et Bruno Millet, directeur - Debout au fond, Christian Barruq, diki " Kiki Barruq " - Photo © Stéphan Foltier pour GOTA
Salon de l’agriculture 2018 : les principaux organisateurs, avec à gauche Dominique Graciet, président de la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, et Bruno Millet, directeur – Debout au fond, Christian Barucq, dit  » Kiki Barucq  » – Photo © Stéphan Foltier pour GOTA

innovation, et mettre en contact les cédants et les porteurs de projets (soit environ 400 participants avec le concours de Pôle emploi).

Europe / PAC :  » Il faut une adaptation régionale « 

Et justement, en matière d’avenirs pour le monde l’agriculture (la Nouvelle-Aquitaine étant une région phare pour le pays), les discussions budgétaires de l’Europe n’ont pas été épargnées. Dominique Graciet est bien conscient de la situation compliquée :  » D’autres priorités vont peser… Et il y a le BREXIT qui a diminué le budget global. C’est 1 à 1,3 % du PIB européen qui est ‘ ciblé ‘ (…) et pour la partie agriculture, la politique agricole commune pointe plutôt sur la 2ème partie… On souhaite juste que la France soit traitée d’égale à égale avec les autres pays « . Et enchérit :  » Ils faut un cadre européen, certes, mais aussi une adaptation régionale de ces mesures, car c’est souvent le grand écart entre les producteurs ! L’Europe est à la croisée des chemins.  » Rappelant que le budget nécessaire est de 100 millions d’€ en Nouvelle-Aquitaine, et que le besoin d’innovation est très fort pour réussir la transformation de ce vaste domaine et de ses métiers. Un espoir bien clair et engagé suite aux Etats généraux de l’Alimentation 2018 :  » le travail est en train d’évoluer  » conclut-il avec optimisme.

Evénements à retenir, en terme de discussions et démonstrations autour de l’innovation dans le domaine agricole : les prochains salons Capri’nov «  les 28 et 29 novembre 2018 à Niort (Deux-Sèvres) et   » Tech-Ovin «  et les 4 et 5 septembre 2019 à Bellac près de Limoges (Haute-Vienne).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *