Retour à la catégorie

La 1ère compagnie européenne du transport aérien installe 3 avions Boeing B737-800 à Bordeaux, 100 personnes recrutées sur place pour un investissement global de 300 millions de $, et ouvrira 2 nouvelles destinations en vols directs dès l’été 2020 : Agadir et Thessalonique, venant s’ajouter aux 35 autres lignes, amenant la compagnie a opérer 86 vols hebdomadaires. Michaël O’Leary, président-directeur général de Ryanair était de passage à Bordeaux aujourd’hui pour fêter cela comme il se doit. Et au profit des passagers aussi : une promotion de 100 000 sièges à partir de 17,99 € pour tout le réseau et toutes destinations jusqu’à vendredi minuit, et pour voyager entre juin et septembre.

Avec 139 millions de passagers transportés en 2018 sur plus de 2 100 vols par jour, 

[bsa_pro_ma_space id="35" type="space" url="https://combuzz.fr/api/" secure="fd46bb4486fbadf6acc543e5f09f6f1c965a6609"]
Mickaël O'Leary a expliqué ses objectifs pour la compagnie : d'abord, le " sans-plastique " d'ici 5 ans, puis une diminution de 16 % de l'émission de CO2 / passager / km parcouru, et développer les vols depuis et vers Bordeaux - Photo @ Stéphan Foltier pour GOTA
Mickaël O’Leary a expliqué ses objectifs pour la compagnie : d’abord, le  » sans-plastique  » d’ici 5 ans, puis une diminution de 16 % de l’émission de CO2 / passager / km parcouru, et développer les vols depuis et vers Bordeaux – Photo @ Stéphan Foltier pour GOTA

Ryanair prévoit d’atteindre les 200 millions en 2024. La compagnie dessert 234 aéroports à l’aide de 87 bases, dont désormais 2 en France (Marseille depuis le 2 avril dernier), et une 3ème base à Toulouse en octobre prochain avec 2 avions pour un investissement de 200 millions $, avec un réseau mondial de 207 lignes dont 44 nouveautés cet été, 180 lignes dont 59 nouveautés cet hiver. Grâce à sa politique de bas coûts, elle arrive à se permettre une politique tarifaire exceptionnelle.

Michael O’Leary a expliqué ses objectifs pour la compagnie : d’abord, le  » sans-plastique  » d’ici 5 ans, puis une diminution de 16 % de l’émission de CO2 / passager / km parcouru » grâce à des investissements récents de 12 milliards de $ dans des appareils plus propres et à la consommation réduite  » précise t-il, et développer les vols depuis et vers Bordeaux, et par conséquent cette nouvelle base pour y installer plus d’avions. Les négociations sont en cours avec l’aéroport, les travaux d’extension du terminal low

Les chiffres de Ryanair pour la France - Photo @ Stéphan Foltier pour GOTA
Les chiffres de Ryanair pour la France – Photo @ Stéphan Foltier pour GOTA

cost Billi étant déterminants et très attendus…  » D’ici 2 à 3 ans, nous prévoyons de doubler notre croissance avec 3 millions de passagers transportés (ndlr : depuis et vers Bordeaux) (…) passant de 37 à 50 ou 60 lignes «  a déclaré Michaël O’Leary, parfaitement confiant dans cette annonce impressionnante, estimant que  » Bordeaux est actuellement ‘ sous-desservie ‘ en terme de lignes « . La volonté du géant irlandais étant également de  » raccourcir les routes sur les temps de vol, afin d »augmenter les fréquences « . Déjà sont programmées une augmentation des destinations vers l’Italie, la Pologne et la République Tchèque.

Le PDG de Ryanair a également tenu à souligner que  » tous les contrats de travail signés en 

 " Bordeaux est actuellement ' sous-desservie ' en terme de lignes ". La volonté du géant irlandais étant également de raccourcir les routes sur les temps de vol, afin d''augmenter les fréquences ". Des annoncent qui vont permettre à Ryanair de surfer sur un envol encore plus fort pour Bordeaux et les clients - Photo © Stéphan Foltier pour GOTA
 » Bordeaux est actuellement ‘ sous-desservie ‘ en terme de lignes « . La volonté du géant irlandais étant également de  » raccourcir les routes sur les temps de vol, afin d »augmenter les fréquences « . Des annoncent qui vont permettre à Ryanair de surfer sur un envol encore plus fort pour Bordeaux et ses clients – Photo © Stéphan Foltier pour GOTA

France pour ces  nouvelles bases seront des contrats sous législation française (…) et nous paieront toutes les taxes françaises pour tous les vols passant par la France dès le 1er juin « , afin de redresser la barre de l’image médiatique dont Ryanair pâtissait ces derniers jours. Tout en faisant remarquer, au sujet des taxes françaises environnementales mises en place par le gouvernement français, que c’est injuste par rapport au transport maritime, qui lui, pollue bien plus par rapport au nombre de passagers transportés. Se livrant pour finir à une estimation personnelle de l’évolution du transport aérien dans le monde :  » 5 groupes majeurs domineront le transport aérien (…) à cause notamment de la taxation environnementale (…) Nous avons besoin d’une politique plus cohérente et plus efficace « .

Pascal Personne, directeur de l’aéroport de Bordeaux s’est félicité de  » cette marque de confiance évidente dans le dynamisme du territoire néo-aquitain. L’ancrage de Ryanair à Bordeaux donne un vrai coup d’accélérateur d’un point de vue économique et touristique « .

https://www.ryanair.com/fr/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *