Retour à la catégorie

Ce 1er volume de ce dossier  » Nouveaux Restos Bordeaux  » vous présente les 4  » originaux  » parmi les nouveaux restaurants que nous avons décelé pour vous à Bordeaux, pour cette rentrée. De nouvelles adresses gastronomiques à découvrir.

Mont Royal est ouvert à Bordeaux depuis le mois de juin. Le nom est inspiré du quartier éponyme à Montréal, où les deux gérants et créateurs de cette nouvelle adresse bordelaiseont séjourné en vacances il y a 7 ans. Osmin Lamorère et Grégoire Marie ont ainsi découvert  » Chez Schwartz  » le pastrami(1), un morceau de poitrine de boeuf saumuré et fumé, ainsi qu’à New-York, Londres, et à Paris récemment (environ 2 ans). C’est donc le

Mont Royal, un nouveau restaurant à Bordeaux restaurant de " casse croutes " et salades, qui met le pastrami à l'honneur - Photo DR
Mont Royal, un nouveau restaurant à Bordeaux restaurant de  » casse croutes  » et salades, qui met le pastrami à l’honneur

produit phare de la maison, mais avec une préparation qui met particulièrement bien en valeur l’intérieur… Vous avez le choix entre le  » casse-croûte  » (sandwich avec du pain de la boulangerie  » T80  » de Bordeaux-Bastide) ou la grande salade « , soit à base de pastrami, soit à base de dinde fumée, soit à base de truite fumée d’Aquitaine. Que cela soit les produits principaux ou la garniture, telles que moutarde au miel, radis noir, confiture d’oignons, pickles (du concombre sucré), comté de 12 mois d’affinage, etc. , Mont Royal a privilégié des produits haut de gamme en sélectionnant ses fournisseurs comme par exemple  » Will’s Smoked Meat «  à Paris pour le pastrami, et commence à 6 € le sandwich. Une formule à 11,50 € comprend un sandwich pastrami avec un accompagnement (coleslaw maison ou chips ou pop corn salé) et une boisson ou un dessert. Les boissons sont locales (Meneau pour les jus de fruits, la  » Gingeur Beer «  de Capbreton…). 16 couverts à l’intérieur sont à votre disposition le mardi, mercredi et samedi de 10h à 18h, le jeudi et vendredi de 11h30 à 21h30. Mont Royal – 18 rue Castillon, Bordeaux –  Page Facebook ici

Hook’s, voici le nouveau restaurant de Bordeaux poussé par les vents de la qualité, ouvert depuis novembre, dans la catégorie spécialiste du poisson. Le concept est lui aussi des plus originaux : c’est un  » fish bar « , un nouveau type d’établissement très en vogue  » finger foods « , proposant des portions individuelles ou des assortiments de poissons à des prix

Hook's, le tout nouveau " fish bar " de Bordeaux, un restaurant de poissons qui fait du " finger food ", entendez de la restauration en petites portions pour déguster, découvrir, partager à souhaits - Photo DR
Hook’s, le tout nouveau  » fish bar  » de Bordeaux, un restaurant de poissons qui fait du  » finger food « , entendez de la restauration en petites portions pour déguster, découvrir, partager à souhaits – Photo DR

abordables. A sa tête, Julie Husser, diplômée d’HEC Montréal et titulaire d’un Master Communication, accompagnée du Chef, Gaspard Loizillon, formé à la prestigieuse école hôtelière de Lausanne et ancien directeur d’un restaurant d’hôtel à Paris. Seul maître à bord du bateau, le burger de poissons comporte essentiellement du dos de cabillaud, de maquereau, de merlan, du filet de dorade à la plancha, un  » Gordito « , sorte de  » fish and chips « , toute une gamme de tapas, chirashi… Se fournissant chez le meilleur spécialiste et bien connu de Bordeaux,  » Vents et Marée « , le Chef est force de proposition auprès de Julie Husser grâce à ses conseils créatifs : le  » hot-dog de poissons  » est un des meilleurs exemples… Leur spécialité : le dos de cabillaud pané sauce gribiche et sardines à l’escabèche (marinade chaude) ou les tacos avec accras… Reste quand même un burger traditionnel fait avec de la viande bio pour les inconditionnels de la viande. A noter que Hook’s participe à 2 festivals : celui de  » Street Food Solidaire Ernest «  pour son association caritative fin mai au Marché des Douves, et récemment le  » Festival Solidaire Causette «  au Rocher de Palmer. Mus par l’envie farouche de  » démocratiser le poisson malgré l’image un peu haut de gamme « , les deux jeunes gérants tiennent sans aucun doute une perle rare de qualité et d’originalité. Aucune arête en vue, à découvrir sans tarder. 9 € le Gordito, 12,50 € la dorade royale à la plancha, 13,90 € le burger de poisson frites/salade avec boisson, 10 € pour 1 tapas et 1 cocktail, 15 € la planche de tapas pour 3… Service jusqu’à 23h le vendredi, environ 20 couverts au rez-de-chaussée et une 15aine à la cave courant septembre. Hook’s – 45 Rue du Loup, Bordeaux – 06 52 41 55 73 – Page Facebook ici

 

Le créateur de Taiwan Connection n’est autre que l’ancien patron du fameux  » Bol de Riz  » rue Fondaudège, pendant 7 ans. La cuisine asiatique et particulièrement taïwanaise est donc enfin à Bordeaux (mais aussi thaï et malaisienne). Avec des plats authentiques, et une carte de  » mi-saison  » qui vient juste de sortir, les soupes sont à l’honneur. Les plats sont parfois épicés, avec du curry jaune, rouge ou brun, mais  » nous savons parfaitement nous adapter au client «  en matière d’épices et de condiments, rassure Florent Yambrovitch, gérant

Taiwan Connection, le nouvel asiatique de Bordeaux, créé par l'ancien patron du fameux " Bol de Riz " rue Fondaudège, toujours à Bordeaux - Photo DR
Taiwan Connection, le nouvel asiatique de Bordeaux, créé par l’ancien patron du fameux  » Bol de Riz  » rue Fondaudège, toujours à Bordeaux – Photo DR

l’établissement avec Jade Lin. Le patron, mécanicien de formation, est resté 10 ans à Londres dans la restauration, et a travaillé 2 ans en tant que barman et sommelier dans le meilleur asiatique local (auquel a souvent été décerné  » L’assiette « ) pendant 2 ans, duquel il s’est inspiré pour ses actuelles préparations, et dans un café pendant 2 ans et demi. Exactement le même concept que Taïwan Connection a existé à Mérignac : le  » Yam  » proche de l’aéroport, et donc le Bol de Riz ensuite. Parmi les plats principaux, on trouve le jarret de porc anisé (sucré et collant), ou le Guyoza grillé façon Taïwan (des ravioles de poulet dans de la farine de choux et cuite à la plancha puis à la vapeur, et servies par 4, collées ensemble). Pour accompagner, Taïwan Connection propose, entre autre, sa bière Taïwanaise, produite à Taïpei, qui est distribuée en France par 3 restaurants seulement (les 2 autres sont à Paris), ou bien du  » Bubble tea «  ou thé aux perles, du thé noir qui devient rouge après infusion, mélangé au shaker. Les desserts sont tous faits maison, sauf le Koyuki Mochi, une glace enrobée d’un riz gluant concassé, collant et pas trop sucré. Les produits sont sélectionnés avec soin, à Paris chez Achille Bertrand et TerreAzur, et à Bordeaux chez Ly Kim Hak avenue Thiers à la Bastide, et à l’incontournable Eurasie. En somme, l’Asie gastronomique à Bordeaux. 45 couverts dont une terrasse et une salle à l’étage. Ticket moyen entrée-plat-dessert à 22 €. Fermé le dimanche et les soirs du lundi au jeudi. Taiwan Connection – 32 rue des Remparts, Bordeaux – 05 56 38 44 39 – Site internet ici


L’Atelier des Faures
possède à coup sûr le Chef le plus inattendu de par sa formation scolaire de tous les nouveaux restaurants du coin : Sciences Politiques Bordeaux, avec une expérience en relations publiques. Et Romane Winicky est loin d’être un débutant : d’abord chez Drouant à Paris, une brasserie haut de gamme, historique de par le lieu de remise des prix Goncourt et Renaudot, tenue par le Chef Antoine Westermann (3 étoiles Michelin), puis chez Big Gourmand, considéré comme un des

meilleurs rapports qualité/prix de Paris, Bouchons et l’assiette également à Paris, et à Garopapilles à Bordeaux en 2015. Arrivé en 2002 à Bordeaux, il a trouvé que le quartier de Saint-Michel était  » le plus vivant et agréable, suffisamment authentique dans les relations 

A bas les dogmes et autres conventions de recettes et de méthodes culinaires pour " L'Atelier des Faures ", le nouveau restaurant bordelais qui revendique haut et fort ses créations et personnalisations - Photo DR
A bas les dogmes et autres conventions de recettes et de méthodes culinaires pour  » L’Atelier des Faures « , le nouveau restaurant bordelais qui revendique haut et fort ses créations et personnalisations – Photo DR

sociales  » pour s’y installer. Son concept est plus répandu en Europe hors de France, comme à Londres, en Espagne, etc. : à mi-chemin entre restaurant et bar à tapas, agrémenté de quelques vins sélectionnés avec l’aide de Garopapilles, l’Atelier des Faures travaille uniquement des produits frais et ne concocte que du fait maison, Romane Winicky est seul en cuisine. Ses préparations sont réellement inédites : il fait par exemple son propre jus de veau… Sur la base du principe de refuser les dogmes culinaires, revendiquant un éclectisme prononcé, la plupart des plats sont réinterprétés, à son goût personnel. Il cite ainsi les huîtres soubressade avec de la chaire à saucisse de Mayorque, avec de l’iode et marinée avec la même épice de cette charcuterie… Egalement le  » Canard qui fume « , un demi-magret écrasé avec pommes de terre au jus de veau et grenailles pickles, le fumé étant au thym et serpolet… Ou encore du Guyoza au pastrami maison : des ravioles japonaises avec du pastrami provenant de l’Europe de l’Est, sachant que le pastrami(1) nécessite une préparation de 6 jours, mariné pendant 5 jours et une cuisson de 24 heures ; servi avec un accompagnement selon le moment, comme un coulis au maïs vinaigrette à la mélasse de grenade… Formule à 13 € plat seul, à 15 € entrée-plat-café, et à 18 € entrée-plat-dessert-café. Le soir, l’établissement propose aussi des assiettes de dégustation, de 7 à 14 €. Aidé de Claire en salle, avec 24 couverts et fermé le dimanche et le lundi,  » Donner du plaisir à travers de nombreuses préparations, diverses et variées « , telle est leur leit-motiv. Atelier des Faures – 48 rue des Faures, Bordeaux – 09 86 42 45 45.

 

Rappel de toutes les adresses :

  • Mont Royal – 18 rue Castillon, Bordeaux –  Page Facebook ici
  • Hook’s – 45 Rue du Loup, Bordeaux – 06 52 41 55 73 – Page Facebook ici
  • Taiwan Connection –
  • Atelier des Faures – 48 rue des Faures, Bordeaux – 09 86 42 45 45 – Page Facebook ici

(1) : pastrami, préparation de viande de bœuf (zone de la poitrine du boeuf). Détails ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *