4 décembre 2021
« Squid Game » : entre culte de la compétitivité et culture du jeu vidéo, ce que la série raconte de la société coréenne

« Squid Game » : entre culte de la compétitivité et culture du jeu vidéo, ce que la série raconte de la société coréenne

La série « Squid Game », qui rencontre un énorme succès sur la plateforme de streaming Netflix, a été créée par le réalisateur sud-coréen Hwang Dong-hyeok. Mais d’où la série tire-t-elle son imagination débordante et son côté « gore » ? Franceinfo a décrypté avec un professeur de cinéma de l’université de Séoul les influences de la série.

C’est une série au succès mondial qui s’appuie sur un scénario très simple, avec en toile de fond la société sud-coréenne : Squid Game met en scène un groupe de personnes, fortement endettées, voire fauchées, qui risquent leur vie dans un jeu de survie mystérieux avec comme récompense une somme de 45,6 milliards de wons (soit environ 33,8 millions d’euros).

Première série coréenne à cartonner sur Netflix, Squid Game a enregistré le meilleur démarrage de l’histoire sur la plateforme de streaming. Le 12 octobre 2021, l’entreprise américaine a annoncé un total de 111 millions de visionnages en 27 jours, dépassant ainsi la série américaine La Chronique des Bridgerton et ses 82 millions de vues en un mois. Mélangeant des scènes très violentes avec un décor pop, la fiction a provoqué un vif débat sur la façon dont elle peut choquer le public adolescent.

Mais Squid Game est aussi un miroir de la société coréenne, dont elle s’inspire à de nombreux égards, à la fois sur le plan culturel et sociétal. Antoine Coppola, enseignant-chercheur spécialiste du cinéma coréen à l’université de Séoul, décrypte pour Franceinfo les ressorts coréens sur lesquels s’appuie la série.