Retour à la catégorie

Le bon vieil hôtel Ha(a)itza, remis aux goûts du jour par l’excellent designer Philippe Stark, accueille Simon Verger, plus jeune meilleur ouvrier de France. Une nouvelle recrue qui va donner encore une lettre de noblesse et un nouvel atout pour confirmer son niveau d’hôtel d’exception pour la région bordelaise.

Natif du Limousin, issu du lycée hôtelier Jean Monnet à Limoges, Simon Verger est devenu à 34 ans le plus jeune maître d’hôtel avec déjà 13 ans d’expérience, titré meilleur maître d’hôtel de France puis d’Europe. Il vient d’être adoubé par ses pairs meilleur ouvrier de France 2018 à Deauville en novembre dernier dans cette catégorie. Le jeune prodige vient donc de rejoindre l’équipe de Stéphane Carrade, chef étoilé du Skiff Club, le restaurant gastronomique de l’Ha(a)itza. Nul doute que les clients chanceux profiteront de son savoir faire.

[bsa_pro_ma_space id="35" type="space" url="https://combuzz.fr/api/" secure="fd46bb4486fbadf6acc543e5f09f6f1c965a6609"]

Nouveau souffle Techoueyres / Starck

Hôtel Ha(a)itza du Pyla-sur-Mer - Photo DR
Hôtel Ha(a)itza du Pyla-sur-Mer – Photo DR

Déjà propriétaires de la Co(o)rniche à quelques centaines de mètres, Sophie et William Techoueyres ont souhaité, en 2016, insuffler une 2de jeunesse à l’hôtel Ha(a)ïtza qui date de 1930,  » en lui apportant ce supplément d’âme qui fait leur force et leur succès : un mélange de simplicité, de proximité et d’élégance « . Une nouvelle vie a ainsi été donnée à l’hôtel mythique du bassin d’Arcachon grâce à une réhabilitation signée Philippe Starck, qu’il a imaginé  » comme un paradoxe : de la pesanteur du Roc s’élèvent des mondes fantasmés issus de nos imaginaires collectifs. Le bâtiment historique devient une porte d’entrée vers des espaces à la personnalité assumée qui se dévoilent au visiteur et par le visiteur. Dans un éclectisme élégant, Ha(a)ïtza est une série d’abstractions, d’espaces rêvés « . Philippe Starck s’est servi d’un des matériau naturel et immédiatement voisin du lieu : le sable de la Dune du Pyla, justifiant  » à la fois organique et minérale, solide et mouvante, la nature paradoxale du sable est à la base de la construction de l’imaginaire des lieux. Il est la transition entre l’extérieur et l’intérieur, ancrant l’hôtel dans sa région et invitant au voyage vers des Ailleurs, des terres connues ou inconnues « .

Tout est fait pour le dépaysement et le bien-être…

La façade rénovée au style basque conservé de l'hotel Ha(a)itza, au Pyla-sur-Mer - Photo DR
La magnifique façade rénovée au style basque conservé de l’hotel Ha(a)itza, au Pyla-sur-Mer – Photo DR

…dans un ambiance historique, où le confort et le luxe s’entremêlent habilement sans tomber dans le snob. L’Ha(a)ïtza (roc en basque) est largement à la hauteur d’un palace : un restaurant gastronomique, une pâtisserie / salon de thé, un café, un bar, un SPA, un salon de coiffure, une salle de gymnastique, une boutique et la possibilité d’organiser des événements privés (séminaires, mariages…). Les chambres conservent l’esprit du lieu et du bassin, alliant luminosité et douceur dans des écrins de bien-être. Un petit coin de paradis dans un petit coin de France, lui-même paradisiaque.

L’Ha(a)itza *****

À partir de 195 € la nuit (sans petit déjeuner)
Restaurant gastronomique  » Le Skiff Club «  : tous les soirs à partir de 19h30
> Téléchargez la carte ici – Lien direct vers la page du restaurant Skiff Club ici
Café Ha(a)itza : ouvert tous les jours à partir de 12h
> Formules de 29 € et 34 € – Lien direct vers la page du café Ha(a)itza ici
Restaurant – Salon de thé : tous les jours de 12h à 23h
Brunch tous les dimanches de 11h30 à 16h
(réservation souhaitée)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *