Retour à la catégorie

 » Nous avons raisonné en terme de connexions  » a expliqué jeudi Pascale Got, vice-présidente du Conseil départemental de la Gironde en charge du tourisme, lors de la conférence de presse de lancement de la saison touristique printemps-été 2019 pour la jeune structure  » Gironde Tourisme « . Un raisonnement qui semble évident et même  élémentaire, encore fut-il le dire et le faire… Sous des bannières de communication emprunte d’humour  » Feuille de vigne et Bikini «  et  » Col roulé et Crustacés « , le département de la Gironde montre un peu plus cette année qu’il est bien là, à la disposition des acteurs et lieux touristiques, de l’hébergement à la production cinématographique, en passant par les petites et grands événements et festivals, tels que les Scènes d’Eté et l’anniversaire des 20 ans du classement UNESCO de Saint-Emilion.

Au service des acteurs de la Gironde

La preuve en est : 2 des acteurs girondins de la gastronomie et du loisir étaient invités jeudi dernier. D’abord Jérôme Schilling, chef du restaurant du Château Lafaurie-Peyraguet depuis 1 an et ancien de Cordillan-Bages aux côtés de Thierry Marx il y a 12 ans. Il oeuvre ainsi en Sauternais avec la complicité d’Adrien Cascio, chef sommelier et Stéphane Corolleur, chef pâtissier, a expliqué son travail gastronomique qui part d’un met, y associe un vin selon les associations de senteurs et de goûts, tout en précisant que le Château propose aussi 10 chambres et 3 sites décorées par Lalique. A noter que le restaurant a obtenu une 1ère étoile Michelin seulement 6 mois après son arrivée. Et Florient de  » Ride On Experience « , une jeune société qui vient d’importer un nouveau loisir des Etats-Unis : un skate électrique tout-terrain, la  » Onewheel « , qui permet de profiter pleinement de la forêt et des secteurs en pleine nature peu abordable par les moyens de déplacement classique, qui fait déjà un tabac sur la presqu’île du Cap Ferret.

Projets et destinations Gironde

Pascale Got, vice-présidente du Conseil départemental de la Gironde en charge du tourisme, Jérôme Shjilling, chef du restaurant du Château Lafaurie-Peyraguet - Photo © Stéphan Foltier pour GOTA
Pascale Got, vice-présidente du Conseil départemental de la Gironde en charge du tourisme, Jérôme Shjilling, chef du restaurant du Château Lafaurie-Peyraguet – Photo © Stéphan Foltier pour GOTA

Plusieurs actualités sont ainsi mises en avant par Gironde Tourisme : d’abord, un nouveau réseau itinérant de Soulac à Rocamadour qui sera ouvert très prochainement, le soutien de la candidature du Phare de Cordouan au patrimoine UNESCO (en partenariat avec le SMIDDEST-1-) pour laquelle sera lancée prochainement une campagne d’appel à soutien de la population, les différents  » Contrat de Destination Bordeaux «  en partenariat avec  » Bordeaux Wine Trip « ,  la Convention d’aménagement du port récemment signée et notamment pour l’installation de nouveaux pontons sur la Garonne, une autre convention,  » Destination Tourisme «  pour aider les territoires (communes et Communautés de communes) à mettre en place ou développer leurs itinéraires touristiques (budget d’1 million d’€ sur 2 ans), une action de promotion globale sur la Route des Vins pour 1 million d’€, et bien d’autres actions… Au final, la volonté d’ancrer Gironde Tourisme dans le paysage local comme centre de ressources, avec des supports et un nouveau site internethttps://www.gironde-tourisme.fr/, et destiné à contribuer à la diffusion de l’offre de loisirs touristique et une place de marché en lien avec les offices de tourisme du département, puisque  » seulement 20 % de l’offre est en ligne  » selon Pascale Got.

Destination cinéma (en Gironde)

Florient et ses 2 collaborateurs de " Ride On Experience ", une jeune société qui vient d'importer un nouveau loisir des Etats-Unis : un skate électrique tout-terrain, la " Onewheel " - Photo © Stéphan Foltier pour GOTA
Florient et ses 2 collaborateurs de  » Ride On Experience « , une jeune société qui vient d’importer un nouveau loisir des Etats-Unis : un skate électrique tout-terrain, la  » Onewheel  » – Photo © Stéphan Foltier pour GOTA

Reste l’importante activité d’aide et de soutien à la production cinématographique girondine, avec un peu plus de 2 millions d’€ de budget par an, un fichier de 350 techniciens et 250 acteurs (et parfois même 50 techniciens embauchés sur un même tournage), sachant qu’1 € dépensé en production cinéma ramène 7 € pour le tourisme en Gironde, selon les résultats des études menées, et que l’on constate une augmentation de 30 % de production cinématographique en 2018 en Gironde, avec un total de 450 jours de tournage, avec essentiellement des fictions TV, des séries et des téléfilms :  prochainement la réalisation d’un long métrage de Jan Counen  » Mon cousin «  avec Vincent Lindon et François Damiens, le téléfilm de TF1  » Le 1er publié « entièrement tourné en Gironde, la web série  » 18h30 « , les séries  » Mongeville «  et  » Vestiaire » tournées entre autre aux studios de TSF à Bègles Terre-Neuve et diffusées sur france 3…

Selon les responsables présents de l’activité touristique girondine dont Claudine Camedescasse, directrice déléguée de Gironde Tourisme, il est trop tôt pour mesurer l’impact des mouvements sociaux de ces derniers mois, mais il a été observé des changements de destinations pour certains touristes.

Le tourisme en Gironde en quelques chiffres :

  • 1,8 milliard d’€ dépensés chaque année en Gironde par les touristes, hors hébergement
  • 6 millions de touristes (qui passent au moins une nuit en Gironde
  • 33 millions de nuités par an
  • 4ème département d’accueil des touristes français (au niveau du classement national des départements. Une position à confirmer pour 2018 très prochainement, qui semblerait être être maintenue)
  • Durée de séjour moyen : 5 jours (qui tend à se réduire à cause de l’accessibilité croissance du département, comme avec la forte augmentation de connexions avec l’aéroport)
  • 20 millions d’€ de budget annuel pour le Département
  • 2 emplois sur 10 dans le Médoc

1 : SMIDDEST, syndicat mixte pour le développement durable de l’Estuaire de la Gironde

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *