Retour à la catégorie

Implanté au cœur de l’Anjou, à proximité d’Angers (49), le Bioparc de Doué-la-Fontaine créé en 1961 entièrement rénové rassemblera plus de 1 100 animaux dans un labyrinthe végétal et minéral de 15 hectares composé de carrières de falun, de bambouseraies, de cascades, de zones arides ou tropicales, de passages souterrains.

[bsa_pro_ma_space id="35" type="space" url="https://combuzz.fr/api/" secure="fd46bb4486fbadf6acc543e5f09f6f1c965a6609"]

Au milieu des animaux

Un vautour pose dans le nouvel amphithéâtre du Bioparc - Photo © Bioparc
Un vautour pose dans le nouvel amphithéâtre du Bioparc – Photo © Bioparc

Chaque année, 240 000  visiteurs viennent y découvrir les 129 espèces rares et menacées qui vivent dans les vastes espaces évoquant la richesse et la beauté de leurs milieux d’origine. Dans un véritable labyrinthe végétal et minéral de 15 hectares composé de carrières de falun, de bambouseraies, de cascades, de zones arides ou tropicales, de passages souterrains, un nouvel amphithéâtre des vautours. Un espace de 15 000 m2 accueille des léopards des neiges, des vautours et des bouquetins markhors. Un véritable pari pour François Gay, petit fils du fondateur Louis, et aujourd’hui directeur du Bioparc. Déclinés selon un principe complet d’immersion, extrêmement vastes, végétalisés, ces espaces sont agencés de manière à permettre à des dizaines d’espèces de cohabiter comme elles le feraient dans leur milieu naturel d’origine tout en plaçant les visiteurs au milieu des animaux.

Participation in situ au futur

Un couple de panthères des neiges - Photo © P. ChabotMais les enjeux du Bioparc vont plus loin, avec des programmes ambitieux de réintroductions d’animaux : en soutenant depuis 16 ans des projets de conservation appelés Projets Nature, le Bioparc de Doué-la-Fontaine s’implique aussi sur le terrain dans les pays où résident les animaux qu’il présente : Madagascar, Pérou, Argentine, Bulgarie, Espagne, Mongolie, Indonésie, Équateur, Niger… pour n’en citer que quelques-uns. Ces actions, dites in situ, menées aux côtés des communautés humaines locales sont complémentaires des efforts de conservation conduits au sein de l’établissement.

Dès le samedi 17 février, les visiteurs pourront à nouveau déambuler dans les tunnels et carrières propices à une expérience de visite en immersion, un voyage exotique dans une diversité de paysages et d’univers.

L’info de dernière minute : un couple de panthères des neiges pourraient donner naissance à un nouveau fauve dans le bioparc prochainement… 

Bioparc de Doué la Fontaine
Rue de Cholet – 49 700 Doué la Fontaine
Tel: 02 41 59 18 58 / Fax: 02 41 59 25 86 – infos@bioparc-zoo.fr
Site internet du bioparc de Doué-la-Fontaine ici

Pour venir au bioparc depuis Paris : 
En voiture par l’A11 en 3h17 (Selon Mappy, distance : 322 km – Carburant : 29,74 € + Péage : 27,90 €)
Par le train, Paris Montparnasse > Angers : 1h36 min (toutes les heures) pour 45€ à 85 €, puis Angers > Doué la Fontaine : 55 min (toutes les heures), ligne 5 pour 4 € à 6 €

Depuis Bordeaux :
En voiture par l’A10 en 3h35 min (Selon ViaMichelin, distance 298 km dont 191 km sur autoroute – Carburant : 25,44  + péage : 18,70 )
Par le train : rendez-vous sur le site de réservation de la SNCF en cliquant ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *